Follow

Quand des policiers refusent de faire la chasse aux migrants.

« Dans le rétro intérieur, je vois ce qui se passe à l’arrière. Le flic ouvre le coffre, et il la voit. Il reste quelques secondes à la regarder. Il referme la porte, je me dis que c’est foutu. Mais il vient vers moi, et me dit : “C’est bon, vous pouvez y aller…” »

streetpress.com/sujet/16635774

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Glitch Edition

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!