Follow

"Bon, il faut que les gueux ne puissent plus se soigner, de toute manière ils ne servent à rien ces gens-là"

C'est un de ces moments où les macronistes dans leurs petits déguisements tout propres nous laissent voir le fond de leur projet, qui est un projet violent, fasciste, de ségrégation sociale et de sélection par l'argent.

Ces gens qui se précipitent aux urgences, ce sont les habitants des quartiers populaires ou de la ruralité laissée à l'abandon, qui viennent à l'hôpital contraints et forcés puisqu'ils vivent dans les déserts médicaux que le néolibéralisme dérégulateur laisse se développer avec une totale indifférence.

Derrière les mots lâchés à voix douce sur un ton mesuré, c'est une société d'apartheid social qui se dessine, où les plus vulnérables perdent le droit de se soigner.
C'est aussi violent que le lepénisme, sauf que ça fait semblant de ne pas être du lepénisme.

francetvinfo.fr/sante/hopital/

· · 0 · 4 · 2
Sign in to participate in the conversation
Mastodon Glitch Edition

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!