Follow

Il ne faut jamais débattre avec l’extrême-droite.

5 raisons ne de pas débattre publiquement avec l’extrême droite

L’extrême-droite possède une tactique vieille comme l’extrême-droite : l’injonction au débat. C’est une arme extrêmement puissante qui joue sur nos valeurs progressistes pour les retourner contre nous.

Si on accepte, on a perdu car on leur donne une tribune. Si on refuse, ils érigent le débat comme la valeur suprême de la démocratie (ou plutôt font semblant, comme on va le voir). La démocratie vient donc d’être mise en péril par ce refus de débattre. Ils crient à la censure, jusqu’à ce qu’on finisse par accepter.

Par exemple : Booba et Jean Messiha. Booba était venu faire la promotion de son album. Il a accepté une séquence de débat avec quatre personnes avec pour règle : si, à un moment, tu ne veux plus débattre, tu appuies sur un bouton et on passe à la personne suivante.

Vient donc le moment où il se retrouve face à Jean Messiha pour débattre du sujet suivant : le rap est-il dangereux pour la jeunesse ?

Jean Messiha est une figure de l’extrême-droite. Il faisait partie du Rassemblement National, jusqu’à ce qu’il claque la porte parce que Marine Le Pen est, selon lui, trop indulgente avec l’Islam.

Jean Messiha commence donc en accusant Booba de racisme antifrançais. Booba appuie sur le bouton, signifiant la fin du débat.

medium.com/d%C3%A9penser-repen

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Glitch Edition

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!